Planification du nanowrimo 2018

Le nanowrimo c’est écrire 50 000 mots en un mois. Ça semble énorme et beaucoup hésitent à se lancer. Mais y a-t-il une raison d’hésiter ?

Je pense sincèrement que tout ceux qui veulent écrire et sont tenté de le faire, que vous ne devez pas vous laisser impressionner par les 50 000 mots et le travail gigantesque que ça semble.

C’est un défi avec vous-même, quoi que vous fassiez pendant ce mois de novembre c’est ça de gagner pour votre projet d’écriture. Si 50 000 vous semble trop énorme, vous pouvez vous fixer un autre objectif et profiter quand même de la communauté du nanowrimo et pourquoi pas dépasser ce que vous pensez de vous.

Si vous réfléchissez sérieusement à écrire ou voulez améliorer votre écriture, c’est un très bon challenge pour ça. C’est bon de garder un peu de challenge même si vous réduisez votre nombre de mots.

D’accord, donc c’est toujours bon de participer, mais si on veut réussir à écrire 50 000 mots (ou même 10 000) comment je me décide ?

Pouvez-vous vraiment le faire ou est-ce que ce sera trop pour vous ? Avez-vous seulement le temps?

Je vais vous montrer ma façon très pragmatique de décider de mes objectifs et qui devrait s’appliquer sans problème à vous aussi.

Conseil numéro 1 : 50 000 mots : de combien de temps ai-je besoin pour y arriver ?

L’idée de base bien sûr c’est de consacrer vraiment son mois de novembre à l’écriture et donc de profiter des moments creux ou de remplacer certains divertissements par une session d’écriture. Mais le système fonctionne très bien pour d’autres challenges personnels aussi.

La première fois que j’ai entendu parler du nanowrimo, je pensais que c’était impossible pour moi. J’avais un travail la journée et deux petites filles qui m’attendaient à la maison le soir, ce qui fait que mon temps vraiment libre commençait vraiment vers 21 h 30 voir 22 h, le temps d’endormir ou de surveiller que personne ne sorte du lit le soir. L’idée m’a trotté dans la tête pendant quelques jours, on était déjà fin octobre donc je n’avais pas très longtemps pour me décider. J’arrivais en général à écrire 1 heure les deux matins ou je ne travaillais pas, pendant qu’une des filles était à l’école et l’autre jouait, mais jamais sans interruption. Était-ce suffisant ? Si je me lançais, je voulais être sûre d’avoir une chance d’y arriver, mais comment savoir ?

J’ai donc décidé de traiter ça logiquement et scientifiquement et j’ai fait un test simple, j’ai écrit pendant 15 minutes et compter le nombre de mots que je pouvais écrire environ 450 à 500 mots. Il fallait donc que je trouve 45 min à 1 h pour écrire tous les jours. Ça semblait déjà plus réaliste.

Malheureusement c’est à ce moment que mon vieil ordinateur a décidé de me lâcher. Donc j’avais deux choix, écrire à la main ce que je ne trouvais pas très pratique, car il me fallait que j’ai de la lumière. Or l’idée m’était déjà venue que si j’arrivais à écrire le soir en surveillant que les filles ne se lèvent pas, je pouvais gagner facilement une demi-heure de temps supplémentaire chaque jour. La deuxième solution était d’écrire sur mon iPad mini. J’ai donc fait un autre test dans les conditions que j’aurais c’est-à-dire en écrivant sur mon iPad assise par terre dans la chambre des filles et ça marchait. Ce n’était pas les conditions idéales, mais je me disais que si j’attendais les conditions idéales je n’écrirais pas avant des années.

Je me suis donc inscrite 3 jours avant le début du nanowrimo, j’ai planifié ce que j’ai pu pendant mes pauses de midi et commencé le premier novembre mon premier roman.

Le matériel de ma première participation au Nanowrimo

Pour être honnête ça a été chaotique et fatiguant j’ai dû planifier et replanifier en cours d’écriture, j’ai été fatiguée, j’ai écrit de façon assez irrégulière, mais j’ai réussi j’ai fini mes 50 000 mots le dernier jour de novembre et c’était un vrai accomplissement, car non seulement j’étais capable de le faire, mais ce n’étais pas non plus aussi insurmontable que ce que je pensais.

Si j’ai donc un conseil à tous ceux qui hésite à participer au nanowrimo, c’est que si vous voulez vraiment écrire faite le test. Combien de temps vous faut-il ? Êtes vous capable de libérer un peu de temps tous les jours ou plus certains jours ?

Je vous retrouve bientôt avec mon deuxième conseil pour réussir : comment planifier son temps d’écriture avec un modèle à personnaliser.

Partagez avec vos amis :Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone

rosesteinmetz

J’aime lire et raconter des histoires depuis toujours. Le mélange entre mon éducation scientifique et ma passion pour l’écriture m’a conduite à écrire de la science-fiction, mais aussi des histoires pour enfants. Mon but est de vous amener dans un autre monde parfois surprenant, mais toujours en prise avec la réalité. Passionnée de lecture, de yoga et de cuisine, je passe mon temps entre mes deux enfants et mes livres.

Recevez votre carnet d'exploration et le roman Mission Zarmina gratuitement!
Recevoir mes cadeaux!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.