A propos rosesteinmetz

J’aime lire et raconter des histoires depuis toujours. Le mélange entre mon éducation scientifique et ma passion pour l’écriture m’a conduite à écrire de la science-fiction, mais aussi des histoires pour enfants. Mon but est de vous amener dans un autre monde parfois surprenant, mais toujours en prise avec la réalité. Passionnée de lecture, de yoga et de cuisine, je passe mon temps entre mes deux enfants et mes livres.

Camp nanowrimo et annonce Vacances à Aphéléia

Cette année le camp tombait à moitié sur des vacances scolaires ce qui ne m’a pas facilité les choses. Mon but était de finir les dernières révisions de mon prochain roman jeunesse Vacances à Aphéléia. J’ai atteins mon but le 1er mai donc avec un jour de retard donc même si officiellement je n’ai pas gagné, je considère mon but atteint. Vous verrez donc prochainement la couverture ici en attendant ma première publication papier.

Mes premiers lecteurs sont enthousiastes et ça fait plaisir. Je suis donc assez impatiente que d’autres puissent le lire. Je parlerais donc dans les prochaines semaines de l’avancement du projet qui est dans la dernière ligne droite et vous présente déjà le dépliant informatif pour envoyer vos enfants en colonie de vacances sur Aphéléia.

Votre avis compte!

Et pour le prochain article, je souhaitais faire un petit sondage, savoir sur quels personnages vous aimeriez en avoir plus.

  • Julien, le narrateur de l’histoire, jeune timide et intelligent. Il est le sujet de moqueries de ses camarades ce qui rend sa colonie de vacances difficiles.
  • Lena, miss je sais tout en puissance et un brin manipulatrice.
  • Lavinia, la princesse gâtée et capricieuse, tout le monde devrait être à ses pieds.
  • Sam, le farceur invétéré qui n’hésite pas à faire une grosse bêtise pour faire rire tout le monde et se sentir accepté.
  • Jeff, le pilote interstellaire en charge de la sécurité des enfants lors du voyage. Raisonnable et pragmatique, il a un peu du mal d’être relégué au rang de moniteur de colonie de vacances.
  • Sylvia, monitrice enthousiaste essayant désespérément d’intéresser les enfants à autre chose qu’un écran. Et même sur une autre planète ce n’est pas évident.
  • Aphéléia, la planète. Car peut-être vous êtes plus intéressé par elle, après tout des enfants vous en connaissez beaucoup, mais des planètes non.

Vous avez droit à 3 votes alors faites entendre votre voix.

Sur quels personnages aimeriez-vous en avoir plus?

View Results

Loading ... Loading ...
Recevez Mission Zarmina
Recevoir mon cadeau!

L’île du crâne

Aujourd’hui une nouvelle lecture jeunesse. Un livre fantastique que j’ai dû lire la première fois quand j’avais 15 ans et relu récemment.

Titre : L’île du crâne

Auteur : Anthony Horowitz

Éditions : Hachette jeunesse

Année : 1983 pour l’original

Pages : 181

Genre : Fantastique

Âge de lecture : à partir de 11 ans

Quatrième de couverture : David Eliot vient d’être renvoyé du collège et cette fois ses parents ont décidé de sévir ! David se retrouve alors dans une école bien étrange, sur la sinistre île du crâne, au large de l’Angleterre. Très vite, il soupçonne le pire, mais il est encore loin de la vérité…

Avis :

J’aime beaucoup ce livre et je dois l’avoir déjà lu trois fois et même en temps qu’adulte je le trouve toujours intéressant. L’humour noir distillé tout au long du livre rend la lecture très plaisante même quand l’on connaît déjà l’histoire. L’univers est sombre et prenant, la première fois que je l’ai lu j’ai été surprise des retournements de situation et des mystères de l’école. J’ai aussi eu plaisir à le relire même une fois que je connaissais la fin de l’intrigue ce qui est très bien aussi. Les personnages secondaires sont très intéressants des fois plus que les principaux et l’humour un peu décalé en fait plus un livre pour adolescents que pour enfants.

Il y a un peu de discussion entre les similitudes de ce livre et Harry Potter chez les fans. Dans l’absolu si on résume l’intrigue à une seule phrase ça semble similaire, dans les deux cas c’est un jeune garçon maltraité qui va dans une école de sorcellerie, se fait des amis et des créatures du folklore des monstres habituels.

Mais l’intrigue, l’histoire et tout ce qu’il se passe n’ont presque rien à voir. Même l’ambiance et la vision du monde sont différentes. Chaque œuvre est liée à beaucoup d’autres et à la culture du pays, le système d’école avec pensionnat n’a rien de très exceptionnel en Angleterre.

Donc pour moi, il n’y a pas de copie, c’est plutôt la même inspiration des folklores et des personnages typique de littérature jeunesse qui fonctionne bien ensemble. Dans les deux cas, on suit le schéma du roman initiatique avec un jeune héros qui grandit et apprend, c’est un grand classique de la littérature jeunesse. Le développement des personnages est très éloigné et la façon de traiter et développer l’histoire est très différente.

Je vous conseille donc de lire les deux et de vous en faire une idée.

 

Notes :

Originalité : 9/10

Personnages : 7/10

Ambiance : 9/10

Style d’écriture : 9/10

Note finale : 8,5/10

Recommandations : lecture intéressante et plaisante, un univers à part et plein d’humour à découvrir avec plaisir.

Enquête au poney-club

Aujourd’hui une nouvelle lecture du soir pour ma fille passionnée d’équitation, que nous avons tous bien apprécié.

Titre : Enquête au poney-club

Auteur : Jean-Michel Payet

Illustré par : Mélanie Allag

Éditions : Milan

Année : 2014

Pages : 39

Genre : Polar pour enfant

Âge de lecture : 8 – 9 ans

Quatrième de couverture :

Watson n’est pas content. Le pauvre matou se retrouve interdit de coussins moelleux et de gratin aux fruits de mer. Tout ça pour aller où ? En pension au poney-club. Quelle idée ! Mais son humeur pourrait bien s’adoucir quand une jolie minette pointe ses moustaches. Et si en plus une enquête se profile à l’horizon, Watson ne peut faillir à sa réputation !

Avis :

Une enquête pleine d’humour que l’on peut lire soit même ou se faire lire. Tout est raconté du point de vue du chat Watson, ce qui est très drôle pour les enfants. On suit Watson tout au long de l’histoire ainsi que sa maîtresse Scarlett.

Le livre est très bien fait et nous renvoie aux illustrations des autres pages en fonction des indices trouvés ou pour comparer des personnages et faire les déductions nous-mêmes. Les enfants se prennent vite au jeu pour trouver le coupable. C’est un livre très plaisant à lire en famille et une très bonne introduction pour les enfants aux livres policiers avec des enquêtes adaptées à leur âge.

Nous lirons sûrement les autres tomes de la série pour retrouver Scarlett et Watson

 

Notes :

Originalité : 8/10

Personnages : 9/10

Ambiance : 7/10

Style d’écriture : 8/10

Note finale : 8/10

Recommandations : Idéal pour les enfants qui commencent à lire seuls et ceux qui aiment l‘équitation ou les enquêtes.

Y a comme une bogue – Tome 1 : Deux amis

Aujourd’hui, une nouvelle revue de lecture et une bonne découverte. Merci à Matilda Milliau de m’avoir fait découvrir son premier roman que j’ai apprécié. Et maintenant quelques mots sur le livre.

Titre : Y a comme une bogue – Tome 1 : Deux amis (papier)

Y a comme une bogue – Tome 1 : Deux amis (ebook)

Auteur : Matilda Milliau

Editions : Autoédition

Année : 2017

Pages : 137

Genre : Jeunesse

Quatrième de couverture :

Bonjour, je suis un chien.
Un chien qui va à l’école. Je m’appelle Rudi.
Moi qui ai du mal à me faire des amis, aujourd’hui j’ai rencontré…une bogue. C’est-à-dire, une de ces créatures rondes et piquantes qui tombent de certains arbres, les marronniers.
Du moins, elle y ressemble beaucoup.
Elle s’appelle Bugin et elle va à l’école elle aussi. Là-bas tout le monde se moque d’elle à cause de son apparence bizarre.
Tous deux, nous nous lions d’amitié. Tant pis pour ce qu’en disent les autres…
Mais la vie a plus d’un tour dans son sac…
Quelles surprises nous réserve cette année peu ordinaire?

Avis :

Une jolie petite histoire pour les jeunes lecteurs. Un message de tolérance et d’amitié entre deux enfants différents des autres, les enjeux de ce premier tome sont surtout sociaux.

L’histoire suit la rencontre et l’amitié entre deux petits chiens dans un monde de chien. L’univers des chiens est assez intéressant et donne un autre regard sur notre monde. Cette histoire est particulièrement adaptée aux jeunes lecteurs qui veulent une histoire proche d’eux et dont ils n’auront pas peur.

J’ai beaucoup aimé les thèmes de l’histoire qui peuvent aider les enfants à gérer le regard des autres et leur différence. La question d’obésité infantile est abordée de façon assez dure, ce qui est à mon avis assez réaliste pour les enfants en surpoids. Cela permet de bien comprendre ce qu’ils ressentent ainsi que la portée des remarques aussi bien des autres enfants que des adultes.

La seule chose que j’ai regrettée c’est qu’il y a peu d’intrigue dans ce tome 1, le premier rebondissement qui promet d’être intéressant arrive à la toute fin du tome 1, ce qui donne l’impression d’une introduction à la suite de l’histoire. Ce n’est pas forcément gênant pour les plus petits qui apprennent à connaître les personnages avant que les choses ne se compliquent, mais pour les plus grands c’est un peu frustrant et on attend la suite avec impatience.

 

Notes :

Originalité : 7/10

Personnages : 8/10

Ambiance : 6/10

Style d’écriture : 6/10

Note finale : 6,75/10

Recommandations :

Une jolie histoire particulièrement adaptée aux jeunes lecteurs qui apprécieront le monde de Rudi.

Recevez Mission Zarmina
Recevoir mon cadeau!

Un peu perdu

Aujourd’hui, un avis de lecture particulier sur un livre que je lis à mes enfants. Il y a trop peu de listes de lecture pour les tout petits, mais c’est là que ça commence l’amour de la lecture. Il faut les encourager dès tout petit à apprécier les livres et l’histoire du soir est un moment parfait pour leur faire découvrir les livres en même temps que les faire se calmer un peu avant de dormir, un moment privilégier à partager avec eux. Mais trouver de bonnes lectures à leur niveau et intéressantes n’est pas toujours facile et on aimerait des fois avoir un peu plus de diversité que Tchoupi et Petit ours brun. Ce sont de bon livre aussi, mais entre les livres et les dessins animés on peut vite arriver à saturation, je vous propose donc aujourd’hui, un autre livre pour émerveiller vos petits.

Titre : Un peu perdu

Auteur : Chris Haughton

Editions : Thierry Magnier

Année : 2011

Pages : 32 pages

Genre : Enfant

Âge de lecture : 3 à 5 ans

Quatrième de couverture :

Bébé Hibou est tombé du nid dans lequel il dormait tranquillement avec sa maman. Heureusement Écureuil, plein d’entrain (mais pas très malin), se propose de l’aider à retrouver sa mère…

Avis :

Une petite merveille ! Je l’ai lu tous les soirs à mes enfants pendant des mois avant qu’ils demandent une autre histoire. Une histoire très mignonne et touchante d’un joli petit hibou perdu. Les enfants entrent dans le jeu du livre et répondent aux questions de l’écureuil sachant qui se cache sur la page suivante. Et en plus à la fin, on peut recommencer au début et faire une boucle, un petit miracle pour les enfants. Au final, un joli livre que j’ai encore plaisir à leur raconter même après une bonne centaine de lectures.

 

Notes :

Originalité : 7/10

Personnages : 8/10

Ambiance : 8/10

Style d’écriture : 9/10

Note finale : 8/10

Recommandations :

Idéal pour des petits enfants, un plaisir pour petits et grands. Le style de l’auteur est très plaisant et invite les enfants à entrer dans l’histoire. Très bonne histoire du soir.

Au bonheur des ogres

Aujourd’hui, j’inaugure une nouvelle rubrique avec mes lectures personnelles. Beaucoup de blogs de lecture présentent les mêmes nouveautés que je ne lis pas forcément à leur sortie. Je me suis souvent dit que je publierais aussi mes avis de lecture quand je lirais les derniers livres en vogue, mais j’ai encore tellement de livres que je veux lire dans ma bibliothèque. Et finalement, je me suis dit que ce n’est pas que les nouveautés qui intéressent les lecteurs, ils ont déjà beaucoup d’avis dessus et peut-être quelque chose d’autre pourrait les intéresser aussi donc j’ai décidé de me lancer. Voici ma première lecture du blog, je pense aussi bien inclure mes lectures à moi que les lectures que je fais à mes enfants et dont on trouve peu d’avis en général.

En bonus, une interview de l’auteur sur la lecture que je trouve vraiment chouette et une vision de la vie dont on a besoin pour les générations futures : Daniel Pennac : Si vous croyez un enfant qui vous dit qu’il n’aime pas lire, alors il est foutu.

Titre : Au bonheur des ogres

Auteur :  Daniel Pennac

Editions : Gallimard

Année : 1997

Pages : 286 pages

Quatrième de couverture :

Côté famille, maman s’est tirée une fois de plus en m’abandonnant les mômes, et le Petit s’est mis à rêver d’ogres Noël.

Côté coeur, tante Julia a été séduite par ma nature de bouc (de bouc émissaire).

Côté boulot, la première bombe a explosé au rayon des jouets, cinq minutes après mon passage. La deuxième, quinze jours plus tard, au rayon des pulls, sous mes yeux. Comme j’étais là aussi pour l’explosion de la troisième, ils m’ont tous soupçonné.

Pourquoi moi ?

Je dois avoir un don…

Avis :

Le premier livre de la saga Malaussène, de l’humour noir et grinçant. Un roman très atypique avec pique et jeux de mots et style à part. Nous suivons les mésaventures de Benjamin Malaussène et découvrons toute sa petite tribu étrange et attachante. Les personnages sont tous marquants et particuliers dans toutes leurs imperfections. L’intrigue se dévore rapidement, j’ai eu du mal à le reposer une fois commencé et pourtant je l’avais déjà lu au collège.

Le premier roman d’une série dans la même veine, j’ai personnellement toujours aimé retrouver la famille Malaussène dans ses aventures.

L’humour noir et les sujet sérieux et violent par moment du livre  n’est pas pour de jeune enfants mais plus adapté à des adultes ou des adolescents.

 

Notes :

Originalité : 9/10

Personnages : 8/10

Ambiance : 7/10

Style d’écriture : 8/10

Note finale : 8/10

Recommandations :

A lire absolument si vous aimez l’humour noir ou si vous aimez découvrir des styles différents. Public ado ou adulte.

 

L’arc-en-ciel qui voulait briller.

Aujourd’hui, la première histoire personnalisée à la demande de Sophie, 5 ans et demi. Elle a demandé l’histoire d’un arc-en-ciel avec un oiseau.

Il était une fois un petit arc-en-ciel qui vivait dans la forêt. Il était tout petit et personne ne le voyait, car il était au milieu des arbres. Il était triste d’être tout seul et que personne ne puisse admirer ses jolies couleurs.

Il partit donc à la recherche d’un meilleur endroit pour habiter.

 

Il monta très haut vers le sommet des arbres au milieu des plus hautes branches, mais il était toujours caché.

  • Que fais-tu là, l’interpella un hibou. Tu éclaires mon nid, ça ne me plaît pas. Va-t’en d’ici.

Le petit arc-en-ciel tout triste redescendit vers le sol.

 

Il continua à glisser dans la forêt vers une petite marre. Peut-être qu’ici on le verrait bien et il serait apprécié des grenouilles.

Il se mit bien au-dessus de la mare et brilla tout ce qu’il put. Mais les grenouilles restaient indifférentes, elles étaient concentrées pour attraper les mouches et l’arc-en-ciel ne les intéressait pas du tout.

 

L’arc en ciel continua donc son chemin tout triste. Il finit par arriver dans un champ de fleur. Il était bien ici au milieu des jolies couleurs des fleurs des champs.

  • Qu’est-ce que tu fais là, protesta un papillon, c’est moi la star des champs. Va-t’en, les gens veulent admirer mes jolies ailes.

Le petit arc-en-ciel parti en pleurant se cacher dans un buisson, il en avait assez.

  • Pourquoi te caches-tu ici, demanda soudain un oiseau bleu au pauvre petit arc-en-ciel. Tu n’as pas l’air d’aller bien !
  • Personne ne veut de moi, sanglota-t-il. J’éblouis le hibou, les grenouilles sont indifférentes et je gêne le papillon. Personne ne veut voir mes jolies couleurs.
  • Je suis sûr du contraire, dit l’oiseau bleu en s’envolant. Viens avec moi, un joli petit arc-en-ciel ne doit pas rester caché comme ça.

Le petit arc-en-ciel vola derrière l’oiseau, haut, toujours plus haut. D’ici il voyait tout le champ de fleur, la mare aux grenouilles et les arbres de la forêt. Il était plus haut que tout le monde, et un peu timide ; ici tout le monde le voyait.

 

Un enfant pointa le doigt vers le ciel en criant son nom, et tout le monde se tourna vers lui en souriant. Les enfants dansaient de joie en chantant son nom dans la cour de l’école. Il avait trouvé sa place tout là-haut dans le ciel et il était heureux.

L’oiseau bleu redescendit sur sa branche admirer le petit arc-en-ciel enfin à sa place au milieu du ciel bleu.

 

Recevez Mission Zarmina
Recevoir mon cadeau!

Résolution 2018

L’année dernière a été bien occupée, mais j’ai passé plus de temps sur les révisions et l’écriture que la publication et j’ai donc été peu présente. La bonne nouvelle c’est que cette année, je devrais pouvoir publier plusieurs choses intéressantes. J’ai donc décidé contrairement à l’année dernière de me fixer des objectifs pour cette année, ça aide à se focaliser sur ce que l’on veut faire dans l’année.

  1. Publier la prochaine nouvelle de 2123  intitulé pour l’instant Transparent qui est révisé et nécessite encore quelques semaines de travail pour être publiée, j’espère disponible sur Amazon pour fin février. 
  2. Publier plus souvent sur le blog, et pour cela j’ai un nouveau projet d’histoire du soir. Donc tous les mois, vous pourrez retrouver ici une petite histoire du soir avec Sita la petite Indienne, Arthur le crocodile ou d’autres petits personnages. Si vous avez des souhaits pour des histoires sur un personnage particulier, n’hésitez pas à me laisser un message ou profitez de la nouvelle rubrique, les histoires du soir personnalisées pour offrir à votre enfant une histoire personnalisée à son nom, celui de son doudou ou de son animal de compagnie dans son univers préféré.
  3. Finir la révision et publier le Guide du voyageur temporel.
  4. Finir la première version des enfants du Bois clair et entamer la révision du premier tome. Avec dans l’idéal une publication pour Noel prochain.
  5. Écrire un nouveau projet au Nanowrimo 2018 (aucune idée sur ce que ce sera pour l’instant).

Je prévois donc de participer au Nanowrimo en novembre et au camp nano d’avril sur un des projets de la liste.

J’ai donc beaucoup de projets pour cette année et vous en entendrez bientôt parler ici. J’espère pouvoir en réaliser la majorité.

Et vous des objectifs particuliers, intrigués par un de mes projets ?

Mes 6 indispensables pour préparer le Nanowrimo 2017

Novembre est de retour avec une nouvelle aventure du Nanowrimo. Pour ceux qui ne connaissent pas encore, il s’agit d’écrire un roman en 1 mois avec le but d’écrire 50 000 mots.

Cela sera mon 4e Nanowrimo, et j’ai décidé de poursuivre la série de romans pour enfants que j’ai commencée l’année dernière : Les enfants du Bois clair. J’ai écrit le premier jet en novembre dernier du tome 1 et une partie du deuxième, mon but étant de finir la trilogie cette fois-ci pour entamer les révisions du premier tome le plus rapidement possible.

Vu que le tome était en cours d’écriture, beaucoup de choses sont déjà planifiées pour le tome 2, mais je vais sûrement continuer à planifier en cours d’écriture surtout pour le 3e tome qui n’est qu’une ébauche.

Mon matériel et ressources de base pour la planification :

  • The anatomy of story de John Trudy, c’est un très bon livre pour structurer son histoire et penser aux  étapes clefs de l’histoire ainsi que l’évolution des personnages. Je m’en sers pour mettre en place les différentes intrigues.

  • Create a plot Clinic de Holly Lisle, c’est un ebook que j’ai acheté sur le site de l’auteur et il est très bien pour développer une histoire chercher des idées avec des petits exercices te des exemples et je le trouve très bien et une bonne aide. La même auteure a plusieurs petits ebook assez intéressants, dont un pour les révisions que j’utilise aussi, je n’ai pas testé les gros cours, mais les ebooks me plaisent bien et sont assez pratiques.

 

  • Scrivener le logiciel d’écriture que j’ai testé au Nanowrimo 2015 et acheté avec ma réduction de gagnant du Nanowrimo. Ils font un essai gratuit pour le mois de novembre habituellement si vous voulez l’essayer c’est l’occasion. Je le trouve très pratique et utile même si je suis loin d’utiliser toutes ces fonctionnalités. J’organise mes scènes à partir de mes cartes d’index et prépare les titres de toutes mes scènes que je remplis ensuite et au fur et à mesure de mon avancement. Ça permet d’avoir une vue d’ensemble et de pouvoir déplacer des scènes facilement ou d’en intercaler.

 

  • Un cahier spécial pour le projet ou je note tout ce qui me vient par la tête mes recherches, mes personnages, c’est là aussi que je fais mes exercices des ebooks pour les personnages et l’intrigue, que je note mes étapes d’intrigues de John Trudy, mes comptes de mots et toutes les remarques en cours d’écriture. Je trouve plus facile de centraliser tout au même endroit dans un cahier.

 

  • Des fiches index pour mes scènes, même si j’utilise Scrivener et mon cahier je préfère écrire toutes mes scènes sur des cartes d’index avec différentes couleurs selon l’intrigue à laquelle elles appartiennent et jouer avec pour trouver le meilleur ordre et avoir mes petites notes dessus. Je les numérote ensuite suivant ce que je veux et les passe dans Scrivener ensuite.

 

  • Des jolis stylos, plumes et crayons qui donnent envie d’écrire. Il faut que ça reste quelque chose qui me fait plaisir de faire avec des codes couleurs, des dessins un peu de fantaisie.

Et vous quels sont vos indispensables de préparation au Nanowrimo ? Avez-vous des conseils pour préparer encore mieux ?

Le Noël de Sita la petite Indienne

Noël approchait même sous le soleil indien et dans la famille de Sita la vie était dure. Leurs parents travaillaient beaucoup pour qu’ils aient à manger, mais ils n’auraient pas grand-chose pour fêter cette année.

Sita et son petit frère Akash étaient assis devant leur maison, leur mère revenait avec un seau plein d’eau de la fontaine.

– Sita, je pars pour travailler et je reviendrai pour vous faire à manger. Prends bien soin de ton petit frère.

– D’accord maman, répondit Sita.

Sa maman faisait le ménage et la cuisine chez plusieurs des dames du voisinage avant de rentrer.

– Maman est fatiguée, dit Akash en la regardant partir.

– Oui, elle travaille beaucoup, dit Sita. Si on lui offrait un cadeau pour Noël, ça lui ferait tellement plaisir.

– Mais comment on va pouvoir faire ça ? se lamenta son frère.

– On va trouver, dit Sita sûre d’elle.

Sita parti décidée, entraînant Akash derrière elle, vers la boutique au coin de la rue, bondée pour les fêtes.

– Bonjour, monsieur, vous auriez besoin d’aide ? demande-t-elle au commerçant. On cherche un travail !

– Mais vous avez quel âge ? demande le marchand.

– Six et quatre ans.

– Tu te moques de moi ! répondit l’homme. À quoi pourrais-tu te rendre utile ? Allez jouer plus loin, je n’ai pas de travail pour quelqu’un de ton âge.

Sita continue son chemin, mais ne se considère pas vaincue pour autant.

– Je t’avais dit que ça ne marcherait pas, dit son frère.

– Tiens prend un sac on va ramasser les trucs qui traînent et on va l’amener au monsieur qui achète les poubelles, décide Sita.

Son frère la suit avec hésitation, mais ils ont à peine commencé que leur mère arrive catastrophés.

– Mais qu’est-ce que vous faites ? Lâchez ces déchets tout de suite !

– Mais maman ! proteste sita.

– Non je ne veux pas que vous fassiez ça, c’est dangereux et sale ! Sita tu as promis d’être sage, j’ai encore plusieurs maisons à faire avant de rentrer.

– D’accord maman, ne t’inquiète pas. Je m’occupe d’Akash.

Sita est découragée quand sa mère repart vers son travail suivant. Elle ne sait pas vraiment comment elle va pouvoir gagner un peu d’argent pour ses cadeaux.

– Dites tous les deux, dit la grosse voisine en sortant du magasin les bras chargés. Avez-vous dit que vous vouliez un travail ?

– Oui madame, dit Sita. Vous en avez un pour nous ?

– Pourquoi avez-vous besoin d’un travail ? demanda-t-elle.

– Pour acheter un cadeau de Noël à notre maman, dit Akash.

La dame réfléchit quelques instants. Ses bracelets cliquettent sur ses bras quand elle bouge. Sita la connaît bien, c’est une des dames riches pour qui maman travaille.

– J’ai besoin d’emballer tous ces cadeaux pour ce soir, j’aurais besoin d’un peu d’aider. Si vous m’aidez, je vous donnerais de quoi acheter votre cadeau, fini-elle par dire.

Les deux enfants passent l’après-midi dans la grande et belle maison à emballer des cadeaux et à aider la dame dans ses préparatifs.

– Merci, les enfants, dit-elle en fin d’après-midi, vous m’avez bien aidé.

Et elle leur donne un beau billet.

Sita et Akash courent au magasin pour acheter le cadeau. Ils trouvent un joli peigne pour les longs cheveux de leur mère. Ils sont très fiers d’eux en rentrant à la maison.

Quand ils arrivent chez eux ça sent bon, il y a des plats remplis de nourriture et deux paquets au côté desquels ils viennent poser le leur.

– Joyeux Noël dirent leurs parents en s’asseyant à côté d’eux.

– Mais maman, tu as fait quoi à tes cheveux ? dit Sita en voyant les cheveux courts de sa mère.

– Je les ai vendus pour vous acheter des cadeaux.

– Alors tout ça n’a servi à rien, dit Sita les larmes aux yeux pendant que sa maman déballe son cadeau.

– Si dit sa mère doucement en la prenant dans ses bras avec un grand sourire. Ça montre que l’on s’aime beaucoup.