L’île du crâne

Aujourd’hui une nouvelle lecture jeunesse. Un livre fantastique que j’ai dû lire la première fois quand j’avais 15 ans et relu récemment.

Titre : L’île du crâne

Auteur : Anthony Horowitz

Éditions : Hachette jeunesse

Année : 1983 pour l’original

Pages : 181

Genre : Fantastique

Âge de lecture : à partir de 11 ans

Quatrième de couverture : David Eliot vient d’être renvoyé du collège et cette fois ses parents ont décidé de sévir ! David se retrouve alors dans une école bien étrange, sur la sinistre île du crâne, au large de l’Angleterre. Très vite, il soupçonne le pire, mais il est encore loin de la vérité…

Avis :

J’aime beaucoup ce livre et je dois l’avoir déjà lu trois fois et même en temps qu’adulte je le trouve toujours intéressant. L’humour noir distillé tout au long du livre rend la lecture très plaisante même quand l’on connaît déjà l’histoire. L’univers est sombre et prenant, la première fois que je l’ai lu j’ai été surprise des retournements de situation et des mystères de l’école. J’ai aussi eu plaisir à le relire même une fois que je connaissais la fin de l’intrigue ce qui est très bien aussi. Les personnages secondaires sont très intéressants des fois plus que les principaux et l’humour un peu décalé en fait plus un livre pour adolescents que pour enfants.

Il y a un peu de discussion entre les similitudes de ce livre et Harry Potter chez les fans. Dans l’absolu si on résume l’intrigue à une seule phrase ça semble similaire, dans les deux cas c’est un jeune garçon maltraité qui va dans une école de sorcellerie, se fait des amis et des créatures du folklore des monstres habituels.

Mais l’intrigue, l’histoire et tout ce qu’il se passe n’ont presque rien à voir. Même l’ambiance et la vision du monde sont différentes. Chaque œuvre est liée à beaucoup d’autres et à la culture du pays, le système d’école avec pensionnat n’a rien de très exceptionnel en Angleterre.

Donc pour moi, il n’y a pas de copie, c’est plutôt la même inspiration des folklores et des personnages typique de littérature jeunesse qui fonctionne bien ensemble. Dans les deux cas, on suit le schéma du roman initiatique avec un jeune héros qui grandit et apprend, c’est un grand classique de la littérature jeunesse. Le développement des personnages est très éloigné et la façon de traiter et développer l’histoire est très différente.

Je vous conseille donc de lire les deux et de vous en faire une idée.

 

Notes :

Originalité : 9/10

Personnages : 7/10

Ambiance : 9/10

Style d’écriture : 9/10

Note finale : 8,5/10

Recommandations : lecture intéressante et plaisante, un univers à part et plein d’humour à découvrir avec plaisir.

Recevez Mission Zarmina
Recevoir mon cadeau!

Enquête au poney-club

Aujourd’hui une nouvelle lecture du soir pour ma fille passionnée d’équitation, que nous avons tous bien apprécié.

Titre : Enquête au poney-club

Auteur : Jean-Michel Payet

Illustré par : Mélanie Allag

Éditions : Milan

Année : 2014

Pages : 39

Genre : Polar pour enfant

Âge de lecture : 8 – 9 ans

Quatrième de couverture :

Watson n’est pas content. Le pauvre matou se retrouve interdit de coussins moelleux et de gratin aux fruits de mer. Tout ça pour aller où ? En pension au poney-club. Quelle idée ! Mais son humeur pourrait bien s’adoucir quand une jolie minette pointe ses moustaches. Et si en plus une enquête se profile à l’horizon, Watson ne peut faillir à sa réputation !

Avis :

Une enquête pleine d’humour que l’on peut lire soit même ou se faire lire. Tout est raconté du point de vue du chat Watson, ce qui est très drôle pour les enfants. On suit Watson tout au long de l’histoire ainsi que sa maîtresse Scarlett.

Le livre est très bien fait et nous renvoie aux illustrations des autres pages en fonction des indices trouvés ou pour comparer des personnages et faire les déductions nous-mêmes. Les enfants se prennent vite au jeu pour trouver le coupable. C’est un livre très plaisant à lire en famille et une très bonne introduction pour les enfants aux livres policiers avec des enquêtes adaptées à leur âge.

Nous lirons sûrement les autres tomes de la série pour retrouver Scarlett et Watson

 

Notes :

Originalité : 8/10

Personnages : 9/10

Ambiance : 7/10

Style d’écriture : 8/10

Note finale : 8/10

Recommandations : Idéal pour les enfants qui commencent à lire seuls et ceux qui aiment l‘équitation ou les enquêtes.

Y a comme une bogue – Tome 1 : Deux amis

Aujourd’hui, une nouvelle revue de lecture et une bonne découverte. Merci à Matilda Milliau de m’avoir fait découvrir son premier roman que j’ai apprécié. Et maintenant quelques mots sur le livre.

Titre : Y a comme une bogue – Tome 1 : Deux amis (papier)

Y a comme une bogue – Tome 1 : Deux amis (ebook)

Auteur : Matilda Milliau

Editions : Autoédition

Année : 2017

Pages : 137

Genre : Jeunesse

Quatrième de couverture :

Bonjour, je suis un chien.
Un chien qui va à l’école. Je m’appelle Rudi.
Moi qui ai du mal à me faire des amis, aujourd’hui j’ai rencontré…une bogue. C’est-à-dire, une de ces créatures rondes et piquantes qui tombent de certains arbres, les marronniers.
Du moins, elle y ressemble beaucoup.
Elle s’appelle Bugin et elle va à l’école elle aussi. Là-bas tout le monde se moque d’elle à cause de son apparence bizarre.
Tous deux, nous nous lions d’amitié. Tant pis pour ce qu’en disent les autres…
Mais la vie a plus d’un tour dans son sac…
Quelles surprises nous réserve cette année peu ordinaire?

Avis :

Une jolie petite histoire pour les jeunes lecteurs. Un message de tolérance et d’amitié entre deux enfants différents des autres, les enjeux de ce premier tome sont surtout sociaux.

L’histoire suit la rencontre et l’amitié entre deux petits chiens dans un monde de chien. L’univers des chiens est assez intéressant et donne un autre regard sur notre monde. Cette histoire est particulièrement adaptée aux jeunes lecteurs qui veulent une histoire proche d’eux et dont ils n’auront pas peur.

J’ai beaucoup aimé les thèmes de l’histoire qui peuvent aider les enfants à gérer le regard des autres et leur différence. La question d’obésité infantile est abordée de façon assez dure, ce qui est à mon avis assez réaliste pour les enfants en surpoids. Cela permet de bien comprendre ce qu’ils ressentent ainsi que la portée des remarques aussi bien des autres enfants que des adultes.

La seule chose que j’ai regrettée c’est qu’il y a peu d’intrigue dans ce tome 1, le premier rebondissement qui promet d’être intéressant arrive à la toute fin du tome 1, ce qui donne l’impression d’une introduction à la suite de l’histoire. Ce n’est pas forcément gênant pour les plus petits qui apprennent à connaître les personnages avant que les choses ne se compliquent, mais pour les plus grands c’est un peu frustrant et on attend la suite avec impatience.

 

Notes :

Originalité : 7/10

Personnages : 8/10

Ambiance : 6/10

Style d’écriture : 6/10

Note finale : 6,75/10

Recommandations :

Une jolie histoire particulièrement adaptée aux jeunes lecteurs qui apprécieront le monde de Rudi.

Un peu perdu

Aujourd’hui, un avis de lecture particulier sur un livre que je lis à mes enfants. Il y a trop peu de listes de lecture pour les tout petits, mais c’est là que ça commence l’amour de la lecture. Il faut les encourager dès tout petit à apprécier les livres et l’histoire du soir est un moment parfait pour leur faire découvrir les livres en même temps que les faire se calmer un peu avant de dormir, un moment privilégier à partager avec eux. Mais trouver de bonnes lectures à leur niveau et intéressantes n’est pas toujours facile et on aimerait des fois avoir un peu plus de diversité que Tchoupi et Petit ours brun. Ce sont de bon livre aussi, mais entre les livres et les dessins animés on peut vite arriver à saturation, je vous propose donc aujourd’hui, un autre livre pour émerveiller vos petits.

Titre : Un peu perdu

Auteur : Chris Haughton

Editions : Thierry Magnier

Année : 2011

Pages : 32 pages

Genre : Enfant

Âge de lecture : 3 à 5 ans

Quatrième de couverture :

Bébé Hibou est tombé du nid dans lequel il dormait tranquillement avec sa maman. Heureusement Écureuil, plein d’entrain (mais pas très malin), se propose de l’aider à retrouver sa mère…

Avis :

Une petite merveille ! Je l’ai lu tous les soirs à mes enfants pendant des mois avant qu’ils demandent une autre histoire. Une histoire très mignonne et touchante d’un joli petit hibou perdu. Les enfants entrent dans le jeu du livre et répondent aux questions de l’écureuil sachant qui se cache sur la page suivante. Et en plus à la fin, on peut recommencer au début et faire une boucle, un petit miracle pour les enfants. Au final, un joli livre que j’ai encore plaisir à leur raconter même après une bonne centaine de lectures.

 

Notes :

Originalité : 7/10

Personnages : 8/10

Ambiance : 8/10

Style d’écriture : 9/10

Note finale : 8/10

Recommandations :

Idéal pour des petits enfants, un plaisir pour petits et grands. Le style de l’auteur est très plaisant et invite les enfants à entrer dans l’histoire. Très bonne histoire du soir.

Recevez Mission Zarmina
Recevoir mon cadeau!

Au bonheur des ogres

Aujourd’hui, j’inaugure une nouvelle rubrique avec mes lectures personnelles. Beaucoup de blogs de lecture présentent les mêmes nouveautés que je ne lis pas forcément à leur sortie. Je me suis souvent dit que je publierais aussi mes avis de lecture quand je lirais les derniers livres en vogue, mais j’ai encore tellement de livres que je veux lire dans ma bibliothèque. Et finalement, je me suis dit que ce n’est pas que les nouveautés qui intéressent les lecteurs, ils ont déjà beaucoup d’avis dessus et peut-être quelque chose d’autre pourrait les intéresser aussi donc j’ai décidé de me lancer. Voici ma première lecture du blog, je pense aussi bien inclure mes lectures à moi que les lectures que je fais à mes enfants et dont on trouve peu d’avis en général.

En bonus, une interview de l’auteur sur la lecture que je trouve vraiment chouette et une vision de la vie dont on a besoin pour les générations futures : Daniel Pennac : Si vous croyez un enfant qui vous dit qu’il n’aime pas lire, alors il est foutu.

Titre : Au bonheur des ogres

Auteur :  Daniel Pennac

Editions : Gallimard

Année : 1997

Pages : 286 pages

Quatrième de couverture :

Côté famille, maman s’est tirée une fois de plus en m’abandonnant les mômes, et le Petit s’est mis à rêver d’ogres Noël.

Côté coeur, tante Julia a été séduite par ma nature de bouc (de bouc émissaire).

Côté boulot, la première bombe a explosé au rayon des jouets, cinq minutes après mon passage. La deuxième, quinze jours plus tard, au rayon des pulls, sous mes yeux. Comme j’étais là aussi pour l’explosion de la troisième, ils m’ont tous soupçonné.

Pourquoi moi ?

Je dois avoir un don…

Avis :

Le premier livre de la saga Malaussène, de l’humour noir et grinçant. Un roman très atypique avec pique et jeux de mots et style à part. Nous suivons les mésaventures de Benjamin Malaussène et découvrons toute sa petite tribu étrange et attachante. Les personnages sont tous marquants et particuliers dans toutes leurs imperfections. L’intrigue se dévore rapidement, j’ai eu du mal à le reposer une fois commencé et pourtant je l’avais déjà lu au collège.

Le premier roman d’une série dans la même veine, j’ai personnellement toujours aimé retrouver la famille Malaussène dans ses aventures.

L’humour noir et les sujet sérieux et violent par moment du livre  n’est pas pour de jeune enfants mais plus adapté à des adultes ou des adolescents.

 

Notes :

Originalité : 9/10

Personnages : 8/10

Ambiance : 7/10

Style d’écriture : 8/10

Note finale : 8/10

Recommandations :

A lire absolument si vous aimez l’humour noir ou si vous aimez découvrir des styles différents. Public ado ou adulte.