Des enfants en colonie de vacances sur une autre planète se retrouvent coincés là-bas à cause d’une panne. Mais tous les évènements étranges se produisant, sont-ils vraiment des accidents ou y a-t-il quelque chose ou quelqu’un d’autre sur cette planète qu’aucune des missions précédentes n’a vu ?

Nous étions quatre enfants partis pour un nouveau concept de colonie de vacances, « Le camp nature ». La terre n’ayant plus vraiment rien de nature ou de lieu isolé pour faire ça, l’idée était de nous envoyer sur une autre planète. Une super idée non ? Les premiers enfants explorateurs spatiaux sauf que personne ne s’attendait à ce qui allait nous arriver.

Les avis des lecteurs :

  • Nouvelle chronique de Rose Steinmetz et son roman de science fiction. La lecture est adressée aux adolescents, mais j’ai accepté ce service presse par curiosité, la couverture m’a attiré, ainsi que le résumé. J’ai pensé que tous les ingrédients pouvaient faire une bonne sauce!
    Et je n’ai pas été déçue du résultat.
    C’est une lecture très agréable et sympathique sans trop de détails affriolants, sans trop de discours pour enjoliver et remplir de la page. L’auteur va droit au but, nous faisant passer plusieurs messages et nous emmenant dans un décor futuriste bien imaginé.
    Cette planète, Aphéléia, nous fait rêver scintillament. L’auteur joue sur le visuel, avec toute cette lumière et ces entités de verre mais ne perd pas de temps avec les fioritures, elle nous narre l’essentiel et nous voilà plongés avec les personnages.
    Ce groupe de vacance n’a rien d’un simple voyage en classe spatiale. On prend le groupe de jeune en amitié, surtout le personnage principal. Et l’histoire m’a beaucoup plu. Je ne peux malheurement pas spolier mais j’ai trouvé le concept intéressant. A développer, donc pour peut être une suite ? (Avec les autres planètes explorées?)
    J’ai énormément aimé les messages présents, transmis par l’auteur comme une évidence. Dont la différence mise en avant au sujet des générations qui ont grandit avec l’électricité à plusieurs échelles. A notre époque, nous enfants, jouions dehors sur des toboggans et des parcours du combattant. En 2018, les enfants, sont esclaves d’une source d’énergie, sans qui, ils seraient perdus.
    Sans machine on n’est plus.
    Sans connexion on ne marche plus.

    Vacances sur Apheleia. Bref, pour conclure…

    Lire toute la chronique ici.

  •  

  • C’est un bon roman jeunesse, les enfants devraient beaucoup aimer, c’est mixte, car on suit des filles et des garçons. L’écriture est fluide et elle n’est pas complexe. 
    Le thème est très bien choisi puisque beaucoup d’enfants sont attirés par les extraterrestres et ça depuis toujours. De plus, on parle d’un sujet intéressant, la valeur de la parole des enfants.
    Les adultes ne donnent pas de crédits à ce que disent les enfants, dans ce livre, ils peuvent s’identifier aux personnages…

     

Extraits :

Découvrez le premier chapitre ici.

Extrait du livre:

Remonter la pente dans la pénombre était ardu et nous nous prenions les pieds dans les racines et les branches basses.

— Restez bien groupés et encordés, recommanda Jeff qui marchait toujours en tête.

Mais maintenant dans l’obscurité, personne ne pensa à protester. Quand nous entrâmes dans la forêt, illuminée des derniers reflets rouges du soleil, c’était comme pénétrer dans un brouillard violet. Les arbres, bleus le jour, devenaient noirs la nuit, et leurs formes étranges devenaient inquiétantes. Comme chaque soir, ils commençaient à onduler dans leur danse étrange, les choukis courant et volant dans tous les sens. J’avais les yeux fixés sur les branches en mouvement, mais je ne voyais rien. Des animaux poussaient des cris stridents, bien différents de ceux de la journée, me faisant sursauter. Les bruissements des feuilles et les craquements des branches tout autour de nous n’étaient pas rassurants et semblaient tellement démesurés au milieu de toute cette agitation.

Je me retournai plusieurs fois sur des bruits plus forts que les autres, mais sans jamais rien voir. Y avait-il de grands animaux sur cette planète ? Je marchai rapidement craignant qu’un lion ne surgisse de la pénombre.

 

— Ça va, Julien ? Qu’est-ce que tu fais ? me demanda Sylvia qui fermait la marche.

— Rien. J’ai cru voir quelque chose.

— Il a peur du noir, le pauvre petit, ajouta Lavinia.

— Laisse-le tranquille, dit Lena. Il fait nuit, c’est peut-être les petits animaux des arbres. Il n’y a rien de dangereux sur cette planète.

— Tu es sûre ? demandai-je.

— Oui, rien n’est répertorié dans les dossiers d’exploration, dit-elle hésitante.

Nous continuâmes à marcher jusqu’au camp, j’essayais de ne pas regarder derrière moi, mais avec chaque craquement, chaque bruissement, j’avais le sentiment que quelque chose nous regardait dans les branches ondulantes. Après tout, savions-nous vraiment tout sur cette planète ? Pouvait-il y avoir des créatures dont nous ignorions l’existence ?

Cette nouvelle fait partie du recueil 2123, l’année fatidique qui nous amène dans plusieurs futurs possibles.
Quelle sera la vie en 2123 ? Quelles choses auront changé ? Lesquelles n’auront pas changé ?

Avez-vous pu suivre le combat de Sonia dans « L’heure de vivre » et vivre les aventures de la « Mission Zarmina », partie chercher de l’énergie sur une planète lointaine pour sauver la Terre ? Les deux premières nouvelles de 2123 sont disponibles sur Amazon pour la première et gratuitement sur mon blog pour la deuxième.

Votre avis compte!

Et pour le prochain article, je souhaitais faire un petit sondage, savoir sur quels personnages vous aimeriez en avoir plus.

  • Julien, le narrateur de l’histoire, jeune timide et intelligent. Il est le sujet de moqueries de ses camarades ce qui rend sa colonie de vacances difficiles.
  • Lena, miss je sais tout en puissance et un brin manipulatrice.
  • Lavinia, la princesse gâtée et capricieuse, tout le monde devrait être à ses pieds.
  • Sam, le farceur invétéré qui n’hésite pas à faire une grosse bêtise pour faire rire tout le monde et se sentir accepté.
  • Jeff, le pilote interstellaire en charge de la sécurité des enfants lors du voyage. Raisonnable et pragmatique, il a un peu du mal d’être relégué au rang de moniteur de colonie de vacances.
  • Sylvia, monitrice enthousiaste essayant désespérément d’intéresser les enfants à autre chose qu’un écran. Et même sur une autre planète ce n’est pas évident.
  • Aphéléia, la planète. Car peut-être vous êtes plus intéressé par elle, après tout des enfants vous en connaissez beaucoup, mais des planètes non.

Vous avez droit à 3 votes alors faites entendre votre voix.

Sur quels personnages aimeriez-vous en avoir plus?

  • Lena, miss je sais tout. (50%, 2 Votes)
  • Julien, le narrateur. (25%, 1 Votes)
  • Sam, le farceur. (25%, 1 Votes)
  • Lavinia, la princesse. (0%, 0 Votes)
  • Jeff, le pilote. (0%, 0 Votes)
  • Sylvia, la monitrice. (0%, 0 Votes)
  • Aphéléia, la planète. (0%, 0 Votes)

Total Voters: 2

Loading ... Loading ...
Partagez avec vos amis :Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone