C’est le grand jour : Sortie de L’heure de vivre

Bonjour tout le monde,

Je suis super contente de vous retrouver aujourd’hui, après deux nuits à rêver des événements et c’est enfin le jour.

Donc, commençons d’abord par le programme de la journée. Je serais avec vous toute la journée avec des événements toutes les 2 h à peu près donc pensez à rafraîchir la page avec la flèche qui tourne sur elle-même en haut de votre navigateur pour avoir le nouveau contenu.

L’heure de vivre est maintenant disponible avec 15% de réduction pour le lancement ici :

Vacances sur Aphéléia sera gratuit en version ebook dès 9h du matin pour 5 jours ici :

 

Programme de la journée :

8 h : Nous ouvrirons le bal dès 8 h avec un concours pour gagner un livre papier et deux ebooks de L’heure de vivre.

10 h 30 à 12 h : Nouveaux extraits du roman

14 h : Comment est née la nouvelle

16 h : Secrets de publication

18 h : Avis des lecteurs

20 h : Aperçu de la suite

21 h : Annonce des résultats du concours

8 h : Lancement des promotions

Nous commençons la journée avec un concours. Pour participer c’est simple rendez-vous ici sur mon post twitter : Follow + RT et si vous voulez laissez un commentaire avec le hashtag #lheuredevivre ce serait top.

Seule la première participation par personne compte pour le tirage au sort, mais vous pouvez me laisser autant de messages que vous voulez.

Qu’est-ce qui est à gagner ?

  • Premier prix : Un exemplaire papier de L’heure de vivre
  • Deuxième et troisième prix : Un ebook de L’heure de vivre

 

Pour ceux qui auraient déjà le livre ou ebook, vous pouvez l’échanger contre un exemplaire de Vacances sur Aphéléia ou l’offrir.

Voilà, il n’y a plus qu’à participer, je vous retrouve dans deux heures avec des extraits du livre.

 

 

11 h 30 Extraits

Je suis un peu en retard sur mon planning, mais je suis enfin de retour à une connexion internet. Nous allons commencer avec des extrait de L’heure de vivre.

Je prends l’ancien train pour me rendre chez ma fille malgré les conseils de mon organisateur. Je veux voir dehors, voir une dernière fois les montagnes et les forêts ; c’est plus long que le métro, mais le paysage en vaut la peine. Je n’ai plus rien à perdre, je ne suis plus pressée pour rien. Il n’y a que la mort qui m’attend et c’est la seule chose pour laquelle il n’y a pas encore d’alarme préprogrammée.

En regardant les arbres par la fenêtre, je me souviens des histoires de ma grand-mère quand elle était une petite fille et qu’elle habitait dans un village.

  

L’odeur de la forêt est tellement enivrante, cette odeur douce et humide, je n’ai jamais rien senti de pareil. Je m’élance joyeusement dans la forêt ignorant mon lien à la société. Je vais mourir, ça ne compte plus vraiment, non ?

Je marche d’émerveillement en émerveillement, les petits animaux, les fleurs aux couleurs magnifiques, l’ombre et le soleil dansant ensemble dans chaque sous-bois. J’en oublie le temps pour la première fois de ma vie, rien n’est affiché, rien ne sonne. La voix qui m’a guidé d’une tâche à l’autre s’est arrêtée. Il ne reste plus que la beauté et le calme et je me sens bien, enfin à ma place après toutes ces années. Ma grand-mère avait raison, il n’y a rien de plus beau.

Premier chapitre :

La fin du chemin

 

Je suis seule dans la salle d’attente de l’hôpital. La nouvelle est tombée. Je vais mourir bientôt. Je suis anéantie. Pas déjà ! Je glisse contre le mur et les larmes coulent sur mes joues. Je revois la même salle froide deux ans plus tôt, quand la même chose avait été annoncée à mon mari. J’avais tellement pleuré ici.

 

— C’est dans l’ordre des choses, m’avait-il dit.

Et il avait accepté sa mort. Mais ça avait été tellement difficile pour moi, ça l’était toujours. FOP, une maladie incurable, même avec une opération mes chances de survie sont minimes. Deux pour cent de chances de rémission seulement a dit l’ordinateur médical. Ça ne vaut pas les souffrances. Je marche vivement dans la pièce en essuyant mes larmes. Il va me falloir entrer dans le programme de fin de vie moi aussi  mais c’est difficile de se dire que tout est fini. J’ai vu le processus avec mon mari, pas de souffrances et une fin paisible. Mais j’espérais faire encore un peu plus.

 

J’ai tout juste cinquante-deux ans, mais l’espérance de vie de nos jours n’est plus ce qu’elle était. Nous avons le meilleur système médical et tous nos paramètres vitaux sont surveillés en permanence. Mais nous nous affaiblissons et toutes ces nouvelles maladies sont terribles.

 

Il ne me reste plus qu’à mettre en ordre mes affaires et tout préparer pour faciliter les choses pour mes enfants. Je dois aller les voir. La nouvelle sera déchirante pour eux juste quelques années après leur père. Mes enfants vont être seuls, j’ai l’impression de les abandonner. Je suis si peu avec eux depuis qu’ils ont quitté la maison. Tellement de regrets et de projets jamais commencés.

 

Ma montre sonne, l’alarme automatique pour ma prochaine réunion. Elle m’indique le métro à prendre, je suis les instructions sans trop y réfléchir. C’est bête comme la vie semble inutile quand on est ici au bout du voyage.

 

Je passe la journée à régler les emplois du temps et la maintenance des mois prochains  une journée comme toutes les autres. Je me demande qui va me remplacer en répondant aux mails des différents services. Plus qu’un dernier et je pourrai aller au club de gym de la centrale.

 

« Votre réservation est dans un quart d’heure. Vingt minutes d’exercice par jour sont bonnes pour la santé et la bonne humeur. », me rappelle ma montre, comme tous les jours. Tous les messages de motivation que j’avais appréciés toute ma vie me semblent vains et creux.

 

Je cours sur le tapis jusqu’à ce que la machine me félicite de mon effort et m’indique les meilleurs choix de repas pour le soir. Il sera chez moi quand j’arriverai dans une demi-heure. Le temps de manger devant l’écran, et la journée sera finie, une de plus comme tous les jours de ma vie.

 

12 h 30 Extraits

La promo concerne aussi l’ebook de Vacances sur Aphéléia qui est gratuit pendant 5jours. Donc je vais aussi vous mettre un petit extrait :

Remonter la pente dans la pénombre était ardu et nous nous prenions les pieds dans les racines et les branches basses.

— Restez bien groupés et encordés, recommanda Jeff qui marchait toujours en tête.

Mais maintenant dans l’obscurité, personne ne pensa à protester. Quand nous entrâmes dans la forêt, illuminée des derniers reflets rouges du soleil, c’était comme pénétrer dans un brouillard violet. Les arbres, bleus le jour, devenaient noirs la nuit, et leurs formes étranges devenaient inquiétantes. Comme chaque soir, ils commençaient à onduler dans leur danse étrange, les choukis courant et volant dans tous les sens. J’avais les yeux fixés sur les branches en mouvement, mais je ne voyais rien. Des animaux poussaient des cris stridents, bien différents de ceux de la journée, me faisant sursauter. Les bruissements des feuilles et les craquements des branches tout autour de nous n’étaient pas rassurants et semblaient tellement démesurés au milieu de toute cette agitation.

Je me retournai plusieurs fois sur des bruits plus forts que les autres, mais sans jamais rien voir. Y avait-il de grands animaux sur cette planète ? Je marchai rapidement craignant qu’un lion ne surgisse de la pénombre.

— Ça va, Julien ? Qu’est-ce que tu fais ? me demanda Sylvia qui fermait la marche.

— Rien. J’ai cru voir quelque chose.

— Il a peur du noir, le pauvre petit, ajouta Lavinia.

— Laisse-le tranquille, dit Lena. Il fait nuit, c’est peut-être les petits animaux des arbres. Il n’y a rien de dangereux sur cette planète.

— Tu es sûre ? demandai-je.

— Oui, rien n’est répertorié dans les dossiers d’exploration, dit-elle hésitante.

Nous continuâmes à marcher jusqu’au camp, j’essayais de ne pas regarder derrière moi, mais avec chaque craquement, chaque bruissement, j’avais le sentiment que quelque chose nous regardait dans les branches ondulantes. Après tout, savions-nous vraiment tout sur cette planète ? Pouvait-il y avoir des créatures dont nous ignorions l’existence ?

 

14 h Comment est née la nouvelle

Tout à commencé en avril 2015, je préparais mon camp nanowrimo pleine d’enthousiasme et j’avais envie d’écrire un recueil de nouvelles. Je venais de finir Mission Zarmina et j’ai trouvé que ce serait une bonne idée de continuer à explorer la vie en 2123.

J’ai donc beaucoup réfléchi sur les possibilités de l’avenir pour 2123, aux nouvelles technologies, à où nos arrière-petits-enfants seront à ce moment-là. Ce qui pourrait bien ou mal tourner, les possibilités sont infinies.

J’ai donc planifié et écrit 5 nouvelles avec différentes possibilités pour 2123. Elles se sont avérées trop différentes pour être publiées ensemble, mais ont donné des histoires très intéressantes chacune partant dans une direction différente.

J’ai commencé par travailler sur L’heure de vivre qui m’inspirait le plus. Le thème principal est un monde où les machines avaient pris le contrôle sur l’humanité et me semblait un thème d’actualité et qui m’appelait particulièrement.

Après des mois de révision, j’avais une nouvelle totalement transformée beaucoup plus longue que le premier jet et prête à être publiée. J’ai eu des retours très positifs qui m’ont encouragé à réviser les nouvelles suivantes qui se sont tellement développées que ce sont devenu des petits romans, Vacances sur Aphéléia est sorti récemment en temps que livre jeunesse et au moins une des autres nouvelles sortira aussi. Je vous en dis plus, plus tard.

 

15 h : Secrets de publication

La nouvelle au début était 3 fois plus courte que celle publiée, elle a bien grandi lors des révisions.

L’ebook a été publié à la base en 2016, c’est le premier ebook que j’ai publié et la mise en page a été très compliquée. J’ai fini par faire une mise en page directement avec un fichier html, ce qui m’a pris aussi un peu de temps à maîtriser, mais ça a rendu les choses beaucoup plus simples.

Par contre la mise en page papier, restait un peu complexe pour moi et je n’arrivais pas à faire une mise en page qui me convienne même avec les conseils des experts ou à cause de conseils différents de trop d’expert, je ne sais pas.

J’ai finalement fini par faire un livre papier pour Vacances sur Aphéléia, car c’était un livre pour enfant donc l’ebook seul n’était pas vraiment adapté. Et j’ai finalement trouvé une méthode simple et qui marche même si ce n’est pas le top de la technologie. Dès que j’ai eu le livre papier dans les mains ça a été une certitude que je devais finir le travail pour L’heure de vivre et sortir aussi la version papier, c’est maintenant fait, même si depuis les choses ont encore changé avec la disparition de createspace, ma méthode marche bien quand même.

Une autre chose intéressante quand j’ai imprimé le premier exemplaire papier je me suis aperçue que je perdais pas mal de détail de la couverture de l’ebook à l’impression. Je n’ai pas fait moi-même la couverture, je suis passé par une graphiste donc ce n’est pas toujours facile de la reprendre ensuite. Mais heureusement j’avais sous la main quelqu’un pouvant améliorer l’image et qui lui a donné la luminosité qu’il manquait, ce qui fait que les exemplaires papiers sont maintenant superbes. Jugez de la différence sur l’image ci-dessous.

 

18 h : Avis des lecteurs

Avis L’heure de vivre :

Avis vacances sur Aphéléia :

Les avis de Chroniqueurs :

 

 

  • J’ai apprécié la multitude de détails qui permet de rentrer dans l’univers dans lequel les personnages évoluent. La lecture est fluide et l’écriture est très agréable. J’ai passé un agréable moment avec Julien et ses amis. J’ai apprécié également le dernier chapitre qui laisse au lecteur une suite à imaginer. Une très jolie découverte à mettre dans les mains de tous les rêveurs petits ou grands. https://aliaspapin.wordpress.com/2018/08/28/chronique-vacances-sur-apheleia/

 

  • La fin est superbe, une vraie confiance en l’humanité, un moment de tendresse que j’ai beaucoup apprécié, et qui, oui ça va j’avoue… m’a beaucoup touché !
    J’aimerai retrouvé Rose dans un style moins teenager, car si elle a pu me faire rêver en enfant, elle réussira peut être à me faire imaginer en adulte, et j’en serais ravie. J’ai aimé sa plume franche, simple, nostalgique, et sincère. https://rythmsnbooks.com/vacances-sur-apheleia/

20 h : Aperçu de la suite

Un petit aperçu de la suite qui sera la troisième nouvelle allant avec les deux déjà sorties. Là aussi la nouvelle s’est transformée en petit roman sur le concept intéressant du voyage temporel.

Le roman débute en 2123 (encore oui) et vous habitez dans un monde soumis à une dictature autoritaire. Vous héritez par hasard d’un dispositif à voyager dans le temps, et à partir de là les possibilités deviennent beaucoup plus intéressantes, non ? Suivez les instructions de votre guide et sauvez la planète, si vous y arrivez…

Ce roman est en cours de correction et devrait bientôt voir le jour en format ebook et papier bien sûr. Si vous êtes curieux de connaître la suite de l’aventure, inscrivez-vous à la newsletter et vous saurez en avant-première la date de sortie.

21 h : Annonce des résultats du concours

Voilà le moment tant attendu et qui clôturera cette journée riche en émotion, les résultats du concours. Je tiens tout d’abord à remercier tous les participants et vous annonce sans attendre le résultat du tirage au sort :

1er prix : @gegelechti18

2ème prix : @IzgoodAlex

3ème prix : @mathhen02

Les gagnants ont déjà reçu un message de ma part ou vous pouvez m’écrire à rose.m.steinmetz@gmail.com

Je vous remercie encore tous pour votre présence ici aujourd’hui et vous rappelle que vous pouvez vous procurer l’ebook de Vacances sur Aphéléia gratuitement jusqu’à vendredi 5 octobre et le livre papier de L’heure de vivre avec un rabais de 15 %.

Merci à tous pour cette journée et bonne nuit!

Partagez avec vos amis :Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone
Catégories : Blog

rosesteinmetz

J’aime lire et raconter des histoires depuis toujours. Le mélange entre mon éducation scientifique et ma passion pour l’écriture m’a conduite à écrire de la science-fiction, mais aussi des histoires pour enfants. Mon but est de vous amener dans un autre monde parfois surprenant, mais toujours en prise avec la réalité. Passionnée de lecture, de yoga et de cuisine, je passe mon temps entre mes deux enfants et mes livres.

Recevez votre carnet d'exploration et le roman Mission Zarmina gratuitement!
Recevoir mes cadeaux!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.